SPLA : Portail de la diversité culturelle
Cultures-Haïti

Dezafi de Frankétienne au Tarmac (Paris)

  • Dezafi de Frankétienne au Tarmac (Paris)
Publié le : 15/01/2015
Source : Tarmac


Parmi les images reçues après le tremblement de terre survenu en Haïti en janvier 2010, il en reste une, inouïe, celle de Frankétienne, le poète, romancier et dramaturge, dans sa maison béante, dévastée. Frankétienne montant avec précaution à l'étage et montrant au caméraman de la télévision un pan de mur maintenu, celui de sa bibliothèque. « La culture est debout » disait-il avec superbe, comme pour conjurer les éléments.



Tout Frankétienne est là, provocateur, excessif, « marginal irrécupérable », « éternel insoumis ». En Haïti, il est le poteau-mitan de la littérature de ce pays où les poètes sont debout, dans la dignité du peu. Un monument à lui seul. Sa littérature est à la démesure du personnage, opulente, débordante. En 1975, il ose Dezafi, le premier roman écrit en créole, un roman qui prend date et fait date, et qu'il recréera en français sous le titre Les Affres d'un défi.



Quarante ans plus tard, Guy Régis Jr, le cadet, metteur en scène et dramaturge, se saisit, à son tour, de l'œuvre séminale : une histoire de zombis soumis aux dictats et folies du pouvoir. Une tyrannie qui prendra fin lorsque des amours de Sultana, la fille du maître, et de Clodonis naîtront les germes de la révolte, de la danse du soulèvement.
 

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Gens de la Caraïbe
  • Collectif 2004 Images
  • Caracoli

Avec le soutien de